Document

4.5 MiB
1957 Downloads
Details
Gestion intégrée des anomalies - Evaluer et améliorer la qualité des données

Comme le confirment les consultances de terrain, ou encore les résultats des travaux scientifiques ou « marketing », comme ceux de Gartner en 2010, la qualité des données revêt toujours des enjeux stratégiques pour l’egovernment. Par exemple, en Belgique, la DmfA (Déclaration Multifonctionnelle – Multifunctionele Aangifte) permet le prélèvement annuel d’environ 40 milliards d’euros de cotisations et prestations sociales. Or, la DmfA est composée de données. On peut en conclure que leur qualité revêt des enjeux fondamentaux en termes de coûts-bénéfices. La question est d’autant plus sensible quand on sait que la législation et les procédures associées à la gestion de ces données sont complexes, évolutives et s’inscrivent dans des organisations hétérogènes. Face à cette réalité, Smals a créé un « data quality competency center » depuis cinq ans environ en vue de réaliser des travaux de consultance destinés à évaluer, à améliorer pratiquement la qualité des bases de données dans le domaine de l’egovernment et à réaliser des études en la matière. Le présent rapport propose plusieurs retours d’expérience originaux issus des travaux du DQ Competency Center. Ceux-ci sont présentés à travers la question des anomalies, ces valeurs déviantes par rapport au modèle attendu d’une base de données et dont on estime que le coût de traitement peut atteindre environ 15 % du revenu des entreprises dans les secteurs privé et public. Le but poursuivi dans cette étude consiste à clarifier la problématique et à présenter des solutions concrètes en vue de diminuer le nombre d’anomalies et d’en faciliter la gestion. Parmi les nouveautés de l’étude, citons les points suivants (chacun étant accompagné d’un modèle organisationnel adapté incluant des rôles métier et techniques) :


  • La présentation d’un prototype permettant de suivre l’historique des anomalies et de leur traitement (correction, validation…) : celle-ci a été conçue sur la base de propositions originales du DQ Competency Center. Accompagnée d’un travail d’analyse, elle peut donner le jour à un développement grandeur nature adapté à un cas spécifique. Sur cette base, le rapport montre, à partir de « case studies », comment concevoir des indicateurs de suivi de la qualité des données et comment appliquer des stratégies de gestion en vue de diminuer structurellement le nombre d’anomalies en agissant sur la source de leur émergence.

  • La présentation des aspects documentaires indispensables en vue d’accompagner le traitement des anomalies. Notamment, à partir d’une expérience de terrain, l’étude montre comment un système de gestion des connaissances généralisable permet de faciliter la correction des anomalies par les agents de l’administration.

  • Un retour d’expérience issu de l’application des Data Quality Tools, acquis par Smals en 2009, à plusieurs bases de données de l’administration fédérale. À partir d’exemples concrets, l’étude montre comment ces outils facilitent la détection semi-automatique d’incohérences formelles et l’accompagnement de leur correction. Elle montre leur apport indéniable par rapport à un développement « home made » et les perspectives d’application.

Annexes:
Languages:Français
Author:Isabelle Boydens, Arnaud Hulstaert, Dries Van Dromme
Category:Presentation
Date:2011/03
Keywords:Data quality
Download:Download