Document

2.7 MiB
11889 Downloads
Details
Master Data Management - Mise en place d’un référentiel de données

Quelle que soit sa sophistication, un système informatique ne peut fournir une aide efficace que s’il traite et partage des données cohérentes et de bonne qualité. L’apparition de données hétérogènes entraîne notamment : (1) des dysfonctionnements opérationnels dans des processus métier critiques, (2) des choix stratégiques fondés sur des données potentiellement incohérentes et (3) la mobilisation d’importantes ressources afin de resynchroniser les données entre différents services, voire différentes organisations. Cette hétérogénéité est principalement due au cloisonnement des données au sein des différentes applications existantes qui demeurent difficilement interopérables.

Au final, les données sont généralement peu valorisables car dupliquées dans plusieurs silos fonctionnels, chacun exploitant sa propre base de données avec ses propres structures de données, sa propre interprétation de leur contenu et ses propres règles métier.

L’enjeu du Master Data Management (MDM) est de faciliter la gestion des données de référence transversalement à différentes applications en mettant en place une organisation de circonstance supportée par un référentiel de données. La mise en place d’un tel référentiel permettrait de se réapproprier ses données métier, de les enrichir et d’assurer leur pérennité, indépendamment des processus qui les manipulent. D’un point de vue opérationnel, l’approche MDM permet de mutualiser les efforts et d’assurer la synchronisation, le partage et la qualité des données à travers plusieurs silos d’informations en quasi temps réel.

L’approche MDM est directement liée au partage des données entre acteurs de la sécurité sociale et/ou des soins de santé. Aussi bien la BCSS que eHealth ont été des précurseurs dans ce domaine. Chaque jour, de nombreuses banques de données gèrent et partagent des données ; quelques exemples révélateurs sont : la signalétique des citoyens, la signalétique des travailleurs, la carrière des employés, l’identification des entreprises, les vaccinations, les dons d’organes, la description des médicaments, etc.

Clairement, l’approche MDM est au cœur du eGovernment et de eHealth. L’appropriation des concepts MDM par les institutions gouvernementales représente une opportunité pour faciliter la collaboration entre les consommateurs et les fournisseurs de données, faciliter la mise en place d’une approche SOA, améliorer les services associés aux banques de données et enfin mutualiser les efforts en terme de synchronisation des données, d’amélioration de leur qualité et de gestion des anomalies.

En revanche, les outils MDM doivent être manipulés avec précaution. Même si la complémentarité des technologies peut devenir un avantage indéniable, leur intégration est encore difficile au sein d’un seul outil. De plus, le support lié à la gouvernance des données est pour l’instant la pierre angulaire qui manque crucialement aux outils MDM. Enfin, l’intégration de ces outils avec les applications existantes peut s’avérer délicate.

Languages:Français
Author:Jean-Christophe Trigaux
Category:Deliverable
Date:2009/12
Keywords:Data quality, Master Data Management
Download:Download